Conakry – Lomé : échanger pour mieux gérer les déchets

Une délégation L’Agence nationale de l’assainissement et de la salubrité publique de la Guinée (ANASP), effectue une mission de partenariat croisé au Togo. Cette mission se situe dans le cadre de la mise en œuvre du Programme d’assainissement de Conakry.

L’objectif  de cette mission est de permettre à la délégation de l’ANASP de la Guinée de découvrir le dispositif mis en place par le Togo pour gérer les déchets solides au Togo et les efforts fait pour rendre la ville de Lomé propre. Certes au Togo, la situation n’est pas parfaite, mais elle est quand même mieux par rapport à certains pays.

A cet effet, des rencontres sont prévues avec les différents acteurs qui gèrent les déchets solides. Il s’agit entre autres des services techniques de l’administration publique, les entreprises travaillant dans le domaine et la société civile ayant des initiatives de valorisation et la transformation des déchets. La gestion des déchets bio médicaux sera également abordée.

A travers ces différentes rencontres, il s’agit de s’imprégner des expériences togolaises en général et de l’ANASAP en particulier en matière de gestion des déchets.

Durant son séjour au Togo, la délégation de l’ANASP reçu par son homologue ANASAP du Togo, effectuera des visites notamment au Centre d’Enfouissement Technique (CET) d’Aképé, à l’ONG Ecosystème Naturel Propre (ENPRO) spécialisée dans le compostage, à l’ONG Africa Global Recycling (AGR) leader de la récupération, du traitement et la commercialisation des déchets électroniques, du papier et du plastiques PVC, la Société Eau, Energie, Environnement (SENEVIE), ex Société Togolaise D’enlèvement d’Ordures Ménagères et d’Assainissement (SOTOEMA).

La problématique de la gestion des déchets issus des soins médicaux au Togo sera également évoquée au cours des échanges avec l’ANASAP et le ministère de la Santé et de l’hygiène publique car ces déchets à risque infectieux ainsi que les déchets assimilés nécessitent un traitement approprié et spécifique à cause de leur particularité.